Le sourcil wild, c’est waouh!

by Calvin Morrison on June 5th, 2013

Photo Caroline in the City
http://www.carolinegault.com

Comme beaucoup d’entre nous ont pu le constater, sur les podiums cette année, la tendance est au naturel. Oui, mais un naturel travaillé bien sûr : make up nude, teint hâlé mais sans l’effet autobronzant, tons pastels… et des sourcils wild (sauvages) mais domestiqués.

La fille sur qui on a repéré cette tendance ? Cara Delevingne. La liste est longue: Natalia Vodianova, Arizona Muse, Charlotte Casiraghi ou encore Ashley Olsen ont des sourcils bien fournis…

Pourquoi c’est un look à copier ? Des sourcils wild définissent un regard, ils donnent de l’équilibre et du caractère à un visage. Ils peuvent donner un petit air mystérieux, parfois un brin masculin.

Pourquoi on aime ? Les sourcils wild permettent de jouer sur le côté masculin/féminin d’un look. Selon la couleur de ses cheveux, on peut jouer à accentuer la couleur des sourcils à l’aide d’un crayon pour sourcils: un peu plus clairs, un peu plus foncés… c’est à vous de voir. Pour les soirs de fête on peut même customiser ses sourcils (comme sur les podiums, on ajoute des postiches à paillettes avec sequins, so glam).

Quel travail, quel entretien ? Qui dit wild ne dit pas sauvage sauvageonne. Le sourcil est domestiqué, il est correctement épilé (attention l’épilation est légère sinon ce n’est plus du wild). Il est également correctement coiffé, peigné, chouchouté, brossé vers le haut ou vers le bas (ça c’est à vous de voir). Il peut être plus accentué à l’aide d’un crayon. Une variante ? Le sourcil bien épais avec épis et petits poils qui dépassent de l’arcade.

Vous l’aurez bien compris, le sourcil wild c’est sympa mais ça demande aussi beaucoup d’entretien…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *