La tendance Seapunk

by Calvin Morrison on April 10th, 2013

La tendance seapunk : c’est quoi ?

Vu sur les podiums printemps été 2013, la tendance seapunk pourrait bien devenir notre nouvelle envie capillaire de l’été. C’est frai, joyeux, vitaminé, coloré… bref ça fait du bien au moral!

Mais tout d’abord c’est quoi cette tendance ? En quoi ça consiste ? D’où ça vient ?

Seapunk signifie littéralement « punk de la mer ».

Cette tendance a été lancée à l’été 2011 sur le web via un tweet d’un dj (eh oui, c’est surprenant je sais) alors qu’il relatait son rêve : les clous de son blouson en cuir auraient été remplacés par des crustacés. Elle a été depuis mise à l’honneur par de nombreux créateurs dont l’emblématique Jeremy Scott.

En quoi consiste cette tendance ? Ses codes sont en constante évolution : cheveux teints dans des tonalités roses ou bleues délavées, vêtements que l’on pourrait qualifier de volontairement « ringards » et très second degré avec des crustacés et autres animaux marins dessus, ou plus tie and die, des paillettes, et encore des paillettes, des imprimés kawaii… En somme, c’est une tendance qui se veut assez kitsch.

La tendance saepunk est majoritairement suivie par un public jeune. Son égérie est la top Charlotte Free qui la première a arboré sur les défilés une chevelure rose, et qui a dès lors été adoubée par les plus grands : Vivienne Westwood, Forever 21, Asos…

Et pour les cheveux me direz-vous ? Des pastels, des roses, des bleus délavés ou encore du vert ou du violet. En somme de la couleur. Il n’y a pas de règle. On peut mixer les couleurs, les appliquer sur toute la chevelure ou uniquement sur les points pour un effet tie and die. En plus, on peut avec des pastels secs réaliser soi-même la coiffure de notre choix (cf. ce tuto que j’adore sur le site internet du magazine Elle).

Bref vous l’aurez bien compris, le seapunk, c’est un vent de créativité qui souffle dans nos cheveux et plus généralement sur la planète fashion…

N.B : il est bon cependant d’avoir des cheveux forts et en bonne santé, et d’alterner avec des tendances plus naturelles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *